C’est quoi un coiffeur ou une coiffeuse en 2012 ?

 

Un coiffeur ou une coiffeuse c’est quoi de nos jours? Bien attendu, c’est une personne qui constamment va se ressourcer en prenant des cours de perfectionnement en coiffure, assiste à des show de coiffure,  achète des magazines de coiffure, des DVD de coiffure… mais qu’en est-il de la présence sur le web? Par expérience, bon nombre de coiffeurs et de coiffeuses ne sont pas à leur aise avec l’internet. Pourtant, l’internet est partout… même en coiffure! C’est un excellent outil informatif et publicitaire. Mon .com en démontre l’exemple par les éléments suivants: mes créations en photos, mon blog, ma biographie, mes vidéos et j’en passe.

Pour ma clientèle, ce qui est motivant en créant un site web c’est que je suis un livre ouvert sur ce que je suis et ce que je fais! Sans avoir inventé le bouton à 4 trous,  la “virginité”(champs peu exploité) de mon champs de travail m’aide à  bâtir de quoi de nouveau sur le web puisque je suis avant tout un coiffeur avant d’être un salon. Vérifiez il n’y en a pas beaucoup!

Fait à noter, les jeunes apprécient bien les média sociaux et le web en général. Ce sont des outils peu coûteux et facilement disponibles qui permettent des interactions entre les personnes et les services. La réalité!? Ma “jeune clientèle” m’envoie des textos, des email, communique avec moi sur Facebook puisqu’ils sont là, avec leur téléphone , leur “ordi”! Ainsi, c’est par la jeune génération que je connais la plus grande croissance de ma business. Puisque c’est la clientèle de demain, alors elle veut voir des “trucs” sur Youtube, Facebook… et c’est ce que j’ai fait! Bref, elle apprécie mes créations, ma présence et ma disponibilité sur toutes ses plateformes sociales puisqu’elle me publie des commentaires positifs et/ou des “j’aime”.

En somme, il n’y a donc pas que l’attente en salon, le bouche à oreille et les circulaires qui pourraient être pertinents pour les salons de coiffure surtout à Longueuil, sur la Rive-Sud de Montréal. Si vous évaluez tous les impacts positifs à la croissance d’une entreprise, notamment un salon de coiffure en 2012, l’omniprésence (avoir un .com, Facebook, Twitter, blog et etc) sur le web n’est pas négligeable. En effet, les plateformes sociales sont nombreuses et certaines se positionnent bien sur le net, mais il faut y consacrer beaucoup de notre temps ou délégué quelqu’un pour le faire (sortez vos sous!). Pour l’instant, la concurrence de ce marché (la coiffure) est mince…profitez-en!

 

Robert Jr. Ouimet, maître-coiffeur et consultant web.

RJO

 

RJO vous suggère 3 autres articles concernant les coiffeurs, les coiffeuse et les clients:

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *