Les jeunes barbiers: une nouvelle pratique…une nouvelle philosophie

Barbiers 2.0

Dès le départ, il y a une différence entre être un coiffeur ou un barbier. Le métier de barbier était appelé à mourir puisque bon nombre d’entre- nous détestions faire la barbe à la lame droite pour plusieurs motifs. L’une des raisons principales est l’apparition du virus du S.I.D.A qui a fait littéralement fait disparaître des mains des coiffeurs et barbiers la lame droite. Surprise! Cette tendance revient chez nos barbiers juniors. Non seulement, cette vieille technique revient, mais elle est apprise par expérimentation. Expérimentation??? Eh oui! Ce métier tantôt abandonné revient des cendres et est appris sur le tas! Les jeunes barbiers apprennent avec leurs amis (cobayes), à raser la figure et à couper les cheveux. Leurs points de repères sont :

1-      YouTube : ils visionnent des extraits via ce médium visuel,

2-      ils expérimentent par essais et erreurs sans souci et sans tracas. Les amis comprennent le fait qu’ils débutent leur  métier,

3-      la plus part d’entre eux ne vont pas à l’école de coiffure, mais ils finissent par prendre de courts séminaires comme ceux que je donne.

4-      l’atmosphère des lieux (chaise de barbier vintage, posters, outils propres aux barbiers) influence plus que la pratique en soi,

5-      et finalement,  la personnalité du barbier (cool, sympathique, charmant, dévoué…) est un atout vital, car sans ça le barbier est voué à l’échec professionnel.

Or, il est plutôt inusité d’accepter  qu’un métier puisse s’apprendre sur le tas, mais les jeunes clients semblent n’y voir aucun inconvénient et sont persuadés, qu’au pire, les cheveux repoussent. De plus, le prix de la coupe de cheveux est souvent moins cher, or, ce fait attire ainsi un certain type de client en qui le prix attire plus que les années d’expérience.

Bref, tous ces éléments mentionnés ci-haut semblent faire  la différence relativement aux salons de coiffure traditionnel.

En conclusion, si prendre des cours est habituellement la norme, eux, les jeunes barbiers, c’est expérimenter, à même le terrain, qui est la norme!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *